Navigation

Almanach

23 janvier 1734, naissance de Jean-Pierre Papon, "historiographe de la Provence"

Jean-Pierre Papon voit le jour à Puget-Théniers le 23 janvier 1734. Après ses premières études faites à Nice, puis Turin pour apprendre la philosophie, il rentre dans la congrégation de l’Oratoire à Aix-en-Provence à l’âge de 18 ans en 1752. Il devient enseignant  successivement à Marseille, Riom, Nantes et Lyon…et  c’est durant cette période qu’il rédige  « L’art du poète et de l’orateur » qui sera réédité cinq fois jusqu’en 1811.

En 1780, il remplit avec succès une mission diplomatique à Turin avant d’être nommé conservateur de la bibliothèque de Marseille. Il y achève son œuvre débuté dans les années 1770 : « l'Histoire Générale de Provence » en quatre volumes. La protection qu’il acquiert du Comte de Provence, frère de Louis XVI, lui permet de réaliser de cette somme monumentale et l’un des premiers guide de découverte touristique : le « Voyage littéraire en Provence ». Il quitte l’Oratoire en 1784 et réside à Paris. La Révolution le prive des fruits de ses travaux et des bienfaits qu'il tenait de l'Ancien Régime. Il se réfugie dans le Puy-de-Dôme après les massacres de septembre 1792, et ne revint dans la capitale que du temps du Directoire. Il mettait la dernière main à l'Histoire de la Révolution qui va jusqu'au 18 brumaire (8 novembre), lorsque le 15 janvier 1803 une attaque d'apoplexie l'enlève subitement aux lettres et à ses amis.  Cet ouvrage sera publié par son frère Sylvestre-Antoine également oratorien auquel on doit le « Voyage dans les Alpes-Maritimes » publié en 1804.

 
 
 

La nuit des étoiles vendredi 05 août 2016

Plateau de Dina
Puget-Rostang et Rigaud

Informations pratiques

 

 

 

Le ciel très pur de la Roudoule engage à la rêverie nocturne. L'Ecomusée souhaite aller plus loin vers les étoiles avec le concours fidèle de l'association SPICA. Animations pour les enfants, soupe au pistou, observation solaire puis des étoiles au téléscope, conférence sur les exoplanètes  de Paul Barbier de Reille, Président de Spica font de cette soirée et de cette nuit l'une des plus appréciées des rencontres de l'Ecomusée.

Les exoplanètes

Depuis Démocrite (-460,-369) il y a presque 2 500 ans la question de la pluralité des mondes est posée. Ce n'est qu'en 1995 que deux astronomes suisses apporteront la preuve que des planètes existent autour d'autres étoiles que notre Soleil. En 21 ans les découvertes se sont multipliées et plus de 3 000 planètes sont maintenant connues. Le rythme des découvertes s’est accéléré avec les missions spatiales comme Corot et Kepler. D’autres missions sont en cours comme Gaia ou le seront dans un futur proche comme TESS. La sensibilité des instruments s’accroît et déjà des planètes telluriques sont découvertes. Un jour les astronomes découvriront des planètes ressemblant à la nôtre. La question sera alors celle de la vie extraterrestre.