Almanach

23 janvier 1734, naissance de Jean-Pierre Papon, "historiographe de la Provence"

Jean-Pierre Papon voit le jour à Puget-Théniers le 23 janvier 1734. Après ses premières études faites à Nice, puis Turin pour apprendre la philosophie, il rentre dans la congrégation de l’Oratoire à Aix-en-Provence à l’âge de 18 ans en 1752. Il devient enseignant  successivement à Marseille, Riom, Nantes et Lyon…et  c’est durant cette période qu’il rédige  « L’art du poète et de l’orateur » qui sera réédité cinq fois jusqu’en 1811.

En 1780, il remplit avec succès une mission diplomatique à Turin avant d’être nommé conservateur de la bibliothèque de Marseille. Il y achève son œuvre débuté dans les années 1770 : « l'Histoire Générale de Provence » en quatre volumes. La protection qu’il acquiert du Comte de Provence, frère de Louis XVI, lui permet de réaliser de cette somme monumentale et l’un des premiers guide de découverte touristique : le « Voyage littéraire en Provence ». Il quitte l’Oratoire en 1784 et réside à Paris. La Révolution le prive des fruits de ses travaux et des bienfaits qu'il tenait de l'Ancien Régime. Il se réfugie dans le Puy-de-Dôme après les massacres de septembre 1792, et ne revint dans la capitale que du temps du Directoire. Il mettait la dernière main à l'Histoire de la Révolution qui va jusqu'au 18 brumaire (8 novembre), lorsque le 15 janvier 1803 une attaque d'apoplexie l'enlève subitement aux lettres et à ses amis.  Cet ouvrage sera publié par son frère Sylvestre-Antoine également oratorien auquel on doit le « Voyage dans les Alpes-Maritimes » publié en 1804.

 
 
 

Au cœur des Alpes : Utrecht

 

Exposition présentée à Jausiers d'avril à septembre 2015.

 

Avant la conclusion de la Paix d’Utrecht, diverses campagnes militaires se sont déroulées dans les Alpes. L’exposition en présente les principaux déroulements. Du point de vue des faits d’armes remarquables, la guerre de la Ligue d’Augsbourg et la guerre de Succession d’Espagne ont marqué nos contrées : siège de Colmars-les-Alpes pour l’une, sièges d’Entrevaux, de Nice, de Turin, de Toulon pour l’autre. Les maquettes inédites des forteresses d’Entrevaux, de Colmars-les-Alpes, du Montalban et de l’église fortifiée de Larche illustrent l’art de fortifier les places à l’époque moderne et les techniques de sièges. Armements et uniformes reflètent également les mouvements de troupes, à l’instar de la “Glorieuse Rentrée des Vaudois” ou des “navettes de Berwick”. Un dernier volet traite de la vie des communautés durant cette période à travers les collections des musées de St-Paul-sur-Ubaye et de la Roudoule.

 

Commander les Actes du colloque.

Pour en savoir plus : la guerre de Succession d'Espagne et ses conséquences dans les Alpes

 

 ***

Vous dirigez une médiathèque, une structure culturelle ou un office de tourisme,
vous êtes maire ou élu dans votre ville ou village,
vous êtes chef d’établissement, enseignant ou professeur-documentaliste, 
et l’exposition détaillée sur cette page ou sur les autres pages de la rubrique « Expositions itinérantes » vous intéresse ?
Contactez l’Ecomusée par téléphone ou par mail pour connaître les conditions d’emprunt. Nous ferons notre possible pour répondre à votre souhait.

Vous pouvez aussi télécharger
> pour votre commune :
le catalogue des expositions itinérantes pour les communes « offres culturelles »

et le bulletin d’adhésion pour les collectivités

> pour votre collège ou votre école, consultez la page des outils pédagogiques.