Almanach

23 janvier 1734, naissance de Jean-Pierre Papon, "historiographe de la Provence"

Jean-Pierre Papon voit le jour à Puget-Théniers le 23 janvier 1734. Après ses premières études faites à Nice, puis Turin pour apprendre la philosophie, il rentre dans la congrégation de l’Oratoire à Aix-en-Provence à l’âge de 18 ans en 1752. Il devient enseignant  successivement à Marseille, Riom, Nantes et Lyon…et  c’est durant cette période qu’il rédige  « L’art du poète et de l’orateur » qui sera réédité cinq fois jusqu’en 1811.

En 1780, il remplit avec succès une mission diplomatique à Turin avant d’être nommé conservateur de la bibliothèque de Marseille. Il y achève son œuvre débuté dans les années 1770 : « l'Histoire Générale de Provence » en quatre volumes. La protection qu’il acquiert du Comte de Provence, frère de Louis XVI, lui permet de réaliser de cette somme monumentale et l’un des premiers guide de découverte touristique : le « Voyage littéraire en Provence ». Il quitte l’Oratoire en 1784 et réside à Paris. La Révolution le prive des fruits de ses travaux et des bienfaits qu'il tenait de l'Ancien Régime. Il se réfugie dans le Puy-de-Dôme après les massacres de septembre 1792, et ne revint dans la capitale que du temps du Directoire. Il mettait la dernière main à l'Histoire de la Révolution qui va jusqu'au 18 brumaire (8 novembre), lorsque le 15 janvier 1803 une attaque d'apoplexie l'enlève subitement aux lettres et à ses amis.  Cet ouvrage sera publié par son frère Sylvestre-Antoine également oratorien auquel on doit le « Voyage dans les Alpes-Maritimes » publié en 1804.

 
 
 

Circulez, y'a tout à voir !

Exposition présentée en trois temps à la médiathèque de Sigale du 20 juillet au 30 septembre 2015

 

Roudoule vous invite à mieux connaître la réalité des réseaux terrestres, les circonstances de leur constitution, les moyens et les conditions de leur utilisation, tout autant que leur histoire propre. L’exposition est le reflet des recherches sur les communications dans les Alpes méridionales dont elle donne une approche synthétique à travers une série de thèmes qui vont des voies antiques aux routes touristiques, des drailles pastorales aux chemins de pèlerinage, des services de postes aux refuges de montagne, des auberges-relais aux routes de l’émigration ou de l’invasion guerrière…

 

Les aspects techniques de la construction et de l’entretien des itinéraires tout autant que les anecdotes de la vie quotidienne ou les impératifs de la stratégie militaire et les préoccupations d’aménagement du territoire sont présentés tour à tour.


Sujets des panneaux :

"Domitia et Julia Augusta : Viae Publicae" : voies antiques

"Drailles et carraires" : chemins de transhumance

"Pèlerins" : voies de pèlerinages et chemins de romérage dans les Alpes du Sud

"La Prière" : édifices religieux jalonnant les routes et passages

"Migrants saisonniers sur les routes" : la mobilité des montagnards au rythme des saisons

"Tête dans les nuages et pieds au chaud" : refuges et hospices de montagne

"Les joyeuses auberges" : les étapes des voyageurs

"Les routes royales" : routes et commerce du sel dans le comté de Nice 

"Les trésors de Napoléon" : passages alpins aménagés par Napoléon

"De Lyon à Antibes : le Grand chemin " : d'un Grand chemin commercial vers la "route Napoléon"

"Le désenclavements des vallées" : routes et ponts de la vallée du Var et de ses affluents

"La Poste : au service de sa majesté et des citoyens" : évolution de la Poste dans le Sud et les Alpes-Maritimes

"L'alpinisme en automobile" : création de la Route des Alpes

"La concurrence des chemins de fer alpins" : projets et constructions des lignes alpines

 

                                                                      ***

Vous dirigez une médiathèque, une structure culturelle ou un office de tourisme,
vous êtes maire ou élu dans votre ville ou village,
vous êtes chef d’établissement, enseignant ou professeur-documentaliste, 
et l’exposition détaillée sur cette page ou sur les autres pages de la rubrique « Expositions itinérantes » vous intéresse ?
Contactez l’Ecomusée par téléphone ou par mail pour connaître les conditions d’emprunt. Nous ferons notre possible pour répondre à votre souhait.

Vous pouvez aussi télécharger
> pour votre commune :
le catalogue des expositions itinérantes pour les communes « offres culturelles »

et le bulletin d’adhésion pour les collectivités

> pour votre collège ou votre école, consultez la page des outils pédagogiques.