Almanach

La Soupe du Saint Esprit à La Croix-sur-Roudoule 

La tradition de la Pentecôte au village de la Croix a traversé le temps et persiste de nos jours. Jadis les deux plus jeunes couples de l'année collectaient auprès de la population le blé qui servait à pétrir les fougasses et le pain. Les fougasses après avoir été bénies étaient pendant la messe distribuées en portions aux fidèles à la communion.

Parallèlement « les Novis » de l'année fournissaient les éléments nécessaires à la confection d'une soupe, faite de haricot, de riz et d'huile d'olive. Cette soupe cuite dans un chaudron de cuivre donnait lieu à tout un cérémonial qui conduisait la population en procession au « Saint-Esprit » où avait lieu la bénédiction des pains et de la soupe avant d'êtres distribués à l'assistance.Après les vêpres dans l'après-midi les mariés cherchaient les successeurs pour l'année suivante.

De nos jours, le village de La Croix-sur-Roudoule perpétue cette tradition. Pendant les festivités  le four communa est allumé et  toutes les cuisinères profitent de l'occasion pour préparer viandes, farcis, pissaladière, pizzas, tartes à la confiture, tartes au miel et aux noix, tourtes de blettes…

 
 
 

Plantes

L'approche ethnobotanique de l'Ecomusée s’inscrit dans le cadre de son projet culturel et scientifique. Il s'agit d'étudier et faire connaître les modalités d’appropriation, de mise en valeur et d’exploitation des ressources du territoire.

Depuis 2010, Philippe Thomassin (Chargé de recherches Roudoule) et Elise Bain, ethnobotaniste associée aux recherches du Centre Départemental Ethnologique de Salagon, travaillent dans le cadre du Plan Intégré Transfrontalier (P.I.T. : Parc National du Mercantour et Parco delle Alpi Marittime). L'enquête ethnobotanique ("domaine des recherches couvrant les relations entre les civilisations et les sociétés humaines et le monde végétal" Jacques Barrau ) couvre la zone élargie du Mercantour (zone d'adhésion) et rassemble une soixantaine de témoignages oraux. Des recherches en archives complètent l'étude. Un ouvrage est à paraître d'ici début 2013.

 

AVERTISSEMENTS !

Les informations rapportées dans les pages suivantes sont issues de témoignages oraux dans le cadre d'une enquête ethnobotanique. Il ne s'agit en rien de prescriptions médicales !

 

● Certaines espèces présentées font l'objet de mesures de protection à différentes échelles territoriales. D'autres sont très ressemblantes à des plantes très toxiques ! Soyez très vigilants.