Navigation

Almanach

Pas d'évènement à visualiser
 
 
 

En 1245, la Provence passe sous l’autorité des Comtes d’Anjou. Malgré quatre mariages, la reine Jeanne Ière (maison d’Anjou) n’a pas d’héritier et adopte successivement deux de ses cousins : Charles de Duras puis Louis d’Anjou. Mécontent, Charles, après avoir pris Naples, fait emprisonner Jeanne et son époux. La reine sera étranglée dans sa prison en 1382. Cet assassinat  marque le début d’une guerre de succession en Provence. Nice et la plupart des communes du futur Comté de Nice avaient opté dans un premier temps pour la dynastie des Duras mais la guerre de succession les pousse à chercher protection auprès du Comte de Savoie. Cette décision est connue sous le nom de Dédition de 1388.

Puget-Théniers et les communautés du Val d'Entraunes suivent l'exemple de Nice alors que Guillaumes et les villages de la Roudoule restent provençaux. Le reste de la région est partagé entre la Provence et la Savoie. Cela est dû a une avancée savoyarde le long du Var moyen jusqu'à Puget-Théniers et le long de l'Estéron jusqu'au Mas et jusqu'à Aiglun après 1718.

Dans la basse vallée du Var, terres provençales, la communauté de Gattières sera seule savoyarde. La frontière ainsi tracée sépare la vallée de la Roudoule de Puget-Théniers. Elle se maintiendra jusqu’en 1760.