Navigation

Almanach

Pas d'évènement à visualiser
 
 
 

L'Evêché de Glandèves (Entrevaux)

L'évêché de Glandèves n'est attesté qu'au milieu du Vie siècle. Son premier évêque connu, Claudius est présent au concile d'Orléans en 541. Le site de la première cité épiscopale correspondait sans doute aux dimensions de la petit cité antique de Glanate située au lieu-dit du Parc à 1km en aval d'Entrevaux où se trouve les vestiges de l'ancienne cathédrale ND de la Seds. Au début XVIIe siècle, le siège épiscopal est  tranféré à Entrevaux où une nouvelle cathédrale est construite.

Essentiellement alpestre et de faibles ressources, l'évêché était limité au nord par les cols de la Cayolle et de Sanguinière englobant ainsi tout le Haut-Var (Val d'Entraunes et ancienne viguerie de Guillaumes) ; à l'est, il était limité par la rive droite du Cians jusqu'à son confluent le Var ; à l'ouest, il disposait des pauvres paroisses des vallées du Coulomp et de la Vaïre ; au sud, il englobait les paroisses des vallées de la Gironde et de l'Estéron jusqu'à son confluent avec le Var (Gilette et Bonson).
 
Cet évêché, suite à la dédition de 1388, fut "à cheval" sur deux états souverains.  23 paroisses se trouvaient dans sa partie provençale, rattachée ultérieurement au Royaume de France  et 27 paroisses dans les Etats de la Maison de Savoie. A Puget-Théniers résidait un administrateur ecclésiastique. il avait le double titre d'official et de vicaire général nommé par l'évêque avec l'approbation des autorités civiles. L'évêché est dissout suite au décret de la Constituante le 9 décembre 1790. L'évêque se réfugie à Puget-Théniers et continue son activité jusqu'en octobre 1792. Le 18 octobre les troupes françaises, ayant envahi le comté de Nice un mois plus tôt, occupent  la ville.

Source : BODARD P. - "Glandève" dans le dictionnaire d'histoire et de géographie écclésiastique, édition Letouzy et Amé, Paris,1985, p.123-137