Navigation

Almanach

Pas d'évènement à visualiser
 
 
 

Gourde

Gourde
Nom dialectal: Cougourde
Utilisation:

Contenir de l'eau, du vin ou des alcools.

Témpignage :

"Pour préparer une gourde qui puisse servir à mettre du vin, de l'alcool ou de l'eau, il fallait commencer par la laisser mûrir à point, l'enlever de sur la plante et la laisser sécher; ensuite enlever un petit morceau dans le haut avec une petite scie et, avec un fer qu'on faisait rougir, creuser pour faire un trou bien rond; puis avec une grosse aiguille ou un morceau de fil de fer, il fallait détacher les graines qui se trouvaient à l'intérieur. (Il était indispensable que la cougourde soit bien sèche) les faire sortir les unes après les autres : sans beaucoup de succès souvent, on passait parfois des heures à secouer une courgourde, on essayait de faire sortir cette espèce de coton sec. Ensuite, on mettait de l'eau chaude pendant plusieurs jours, puis du vin et on lavait bien jusqu'au moment où l'on voyait que c'était propre." Mme R - 79 ans

Lors de l'évidage d'une cougourde ou de l'utilisation de courge (en soupes, en gratins, etc.), les pépins étaient soigneusement conservés. Ils étaient ensuite écrasés et mélangés à de l'huile de ricin et du miel, pour être donnés aux enfants à petites doses à titre préventif contre les vers, et à tous en quantité plus importante, à titre curatif contre le ténia.

RAYBAUT P. - Autoconsommation et société traditionnelle, modèles culturels et dynamiques sociale dans une vallée du Pays Niçois, Thèse de Doctorat d'Etat, Ecole des Hautes Etudes en sciences sociales, Paris, 1981. T.III p. 320

Epoque: 1/3 XX e siècle
Provenance: vallée de la Roudoule
Materiaux: écore de Courge sèche : lagenaria vulgaris
Dimensions: H : 19 cm D : 10,5 cm
Mots clefs: boisson - conservation - consommation