Navigation

Almanach

Pas d'évènement à visualiser
 
 
 

Bardane

Bardane
Usage:

La racine est récoltée d'octobre à février sur les plantes jeunes, mais il arrive que certaines personnes citent également les feuilles, les jeunes pousses et les fruits(1).
La racine est considérée comme dépurative. Elle est préparée en décoction (deux poignées de racines fraîches coupées par litre d'eau). Dans l'Ubaye, elle est indiquée comme dépuratif dans le traitement des affections cutanées notamment l'eczéma (Mme R. St Vincent les Forts) et de la furonculose. La décoction est appliquée en compresse pour désinfecter les furoncles ou pour nettoyer une plaie purulente(2).
M. G. dans le Val d'Entraunes, mentionne la plante pour soigner un panaris ou quand il venait "le gros pied". Cuite, elle est appliquée sur le mal afin de "tirer le pus". M. A. de Sauze rappelle que les anciens mettaient de la bardane dans les souliers quand ils leur faisaient mal aux pieds ou quand ils étaient troués !

Dans la Tinée, la tisane de racines est considérée comme purgative(3).  Mme M. résidant aux Thuiles conseillait d'en boire deux tasses le matin à jeun afin de traiter la goutte car  elle éliminerait l'acide urique(2).

L'usage alimentaire n'est pas véritablement attesté. M. A. de Sauze mentionne une personne de Grasse, qui consommait les racines. M. G originaire de Valdeblore, évoque sans l'affirmer que les racines, une fois bouillies, étaient mangées en période de famine. Quoiqu'il en soit, on a l'habitude d'envelopper le beurre dans les feuilles de Bardane.

Les enfants jouaient avec  les fruits, ces boules "pégueuses" appelées "les pégoulis". Les garçons en prenaient une bonne poignée qu'ils jetaient dans les cheveux des filles.

(1)RAYBAUT Paul, Autoconsommation et société Traditionnelle .Modèles culturels et
dynamique social dans une vallée du pays niçois, EHESS, Paris, 1981.
(2)AMAN Marielle, Pharmacopée traditionnelles dans l'Ubaye, Faculté de Pharmacie de
Marseille, Marseille, 1990.
(3)ASSOCIATION DU MUSEE STEPHANOIS, Lous estèvés é las plantos. Les stéphanois et les plantes, Saint-Etienne-de-Tinée, 1999.

© Photo Parc National du Mercantour

Nom français: Bardane
Nom dialectal: natto (la) (grande bardane) (St-Etienne-de-Tinée) - "Bardana" (Estéron) les fruits piquants : pégouli ou crépon (Sauze) - lou lapuc (Valdeblore Roudoule) - nato (Saint-Etienne de Tinée)
Nom latin: Arctium lappa L.
Famille: Astéracées