Navigation

Almanach

Pas d'évènement à visualiser
 
 
 

Bleuet

Bleuet
Usage:

Le bleuet poussait autrefois dans les champs moissonnés. La récolte se faisait à pleine floraison et les fleurs étaient séchées à l'ombre pour conserver leur couleur bleue.

Dans les vallées de la Tinée, de la Vésubie, du Val d'Entraunes et de l'Ubaye, on l'employait en cas de conjonctivite, d'orgelet, d'irritations ou pour laver les yeux des enfants. M. P. mentionne que le remède était également utilisé pour les bêtes. Après infusion, la préparation refroidie était appliquée en compresses ou versée en gouttes.

Mme B. dans la Vésubie, mentionne que sa mère mélangeait le bleuet avec de la camomille. M. P., à Saint-Pons dans l'Ubaye, se souvient que l'on associait à ce mélange des pétales de roses (1).

Mme D. dans le Val d'Entraunes, considère la fleur comme une panacée : ""Les bleuet dans le temps, ça avait une valeur formidable. On n'a plus de bleuet maintenant. Il faut les semer. On faisait la décoction de bleuet pour les yeux, pour se soigner les yeux, pour soigner les maux de gorge, les maux d’oreilles, aussi. On mettait deux, trois gouttes dans les oreilles avec un peu d’eau de vie. Oui, deux, trois gouttes d’infusion de bleuet. On faisait de l’eau pour que les filles soient belles. Pour la peau, on faisait de l’eau de bleuet, comme de l’eau de rose, tout ça. L’eau de rose, c’est que les riches qui en avaient. Nous on n'en avait pas de l’eau de rose."

(1)AMAN Marielle, Pharmacopée traditionnelles dans l'Ubaye, Faculté de Pharmacie de Marseille, Marseille, 1990.

 

© Photo Parc National du Mercantour

 

 

Nom français: Bleuet
Nom dialectal: bluets (los) [lus bly'es] (Entraunes-Revest)
Nom latin: Centaurea cyanis L.
Famille: Astéracées