Navigation

Almanach

Pas d'évènement à visualiser
 
 
 

Cerisier cultivé

Cerisier cultivé
Usage:

Sans évoquer les qualités gustatives des fruits, plusieurs de nos interlocuteurs dans les différentes vallées des Alpes-Maritimes citent les queues de cerise en infusion pour leur vertus diurétique. Elles pouvaient également être disposées sur le pain, pour identifier son propriétaire au four communal.
M. F., à Belvédère, mentionne la conservation des feuilles de cerisier pour soigner les brûlures. Les feuilles étaient imbibées d'eau au moment de les appliquer sur les cloques.
Mme C, à la Gombe dans le Haut-Var précise que l'on pouvait faire une infusion de tiges et de noyaux séchées pour lutter contre les rhumes(1).

Son bois dur servait à  fabriquer du mobilier (tables, pieds de chaise, boîtes pour les râpes, pot à tabacs... ). Lorsque le tronc était percé ou pouvait rapidement le transformer pour confectionner une ruche.

(1)THOMASSIN Philippe, Se soigner en Montagne, Ecomusée du Pays de la Roudoule, Puget-Rostang 2003.

© Photo Parc National du Mercantour

Nom français: Cerisier cultivé
Nom dialectal: cérièdjos (las)[cerises - St-Etienne-de-Tinée] cerijiero (la) (Vésubie) cielho (la) (la cerise-Vésubie) - cerijièr (lo) [lu seridZj'E] (Entraunes-Revest) - cerièja (la) [la serj'EdZO] (Entraunes-Revest)
Nom latin: Prunus cerasus L. (s. l.)
Famille: Rosacées-Prunoïdées