Navigation

Almanach

23 janvier 1734, naissance de Jean-Pierre Papon, "historiographe de la Provence"

Jean-Pierre Papon voit le jour à Puget-Théniers le 23 janvier 1734. Après ses premières études faites à Nice, puis Turin pour apprendre la philosophie, il rentre dans la congrégation de l’Oratoire à Aix-en-Provence à l’âge de 18 ans en 1752. Il devient enseignant  successivement à Marseille, Riom, Nantes et Lyon…et  c’est durant cette période qu’il rédige  « L’art du poète et de l’orateur » qui sera réédité cinq fois jusqu’en 1811.

En 1780, il remplit avec succès une mission diplomatique à Turin avant d’être nommé conservateur de la bibliothèque de Marseille. Il y achève son œuvre débuté dans les années 1770 : « l'Histoire Générale de Provence » en quatre volumes. La protection qu’il acquiert du Comte de Provence, frère de Louis XVI, lui permet de réaliser de cette somme monumentale et l’un des premiers guide de découverte touristique : le « Voyage littéraire en Provence ». Il quitte l’Oratoire en 1784 et réside à Paris. La Révolution le prive des fruits de ses travaux et des bienfaits qu'il tenait de l'Ancien Régime. Il se réfugie dans le Puy-de-Dôme après les massacres de septembre 1792, et ne revint dans la capitale que du temps du Directoire. Il mettait la dernière main à l'Histoire de la Révolution qui va jusqu'au 18 brumaire (8 novembre), lorsque le 15 janvier 1803 une attaque d'apoplexie l'enlève subitement aux lettres et à ses amis.  Cet ouvrage sera publié par son frère Sylvestre-Antoine également oratorien auquel on doit le « Voyage dans les Alpes-Maritimes » publié en 1804.

 
 
 

Germandrée petit-chêne ou petit chêne

Germandrée petit-chêne ou petit chêne
Usage:

La plante entière est consommée en infusion. Pour Mme P. de Barcelonnette, son effet diurétique lui confère une action hypotensive. Cependant pour avoir un effet significatif, il faut prendre une tasse le matin pendant une semaine. Pour Mme T. de St Vincent cette cure se traduit par une meilleure circulation sanguine (1).

Pour M. T. à Bouchannières, c’est un très bon dépuratif en cure (deux verres le matin pendant trois ou quatre jours)  mais il ne faut pas en abuser car selon lui cela « coupe les jambes ! ». M. A. à Sauze et M. L. à Saint-Martin-d’Entraunes l’évoquent également comme dépuratif.

Son action au niveau du foie est connue par M. G. à La Croix-sur-Roudoule et à Valdeblore, et par Mme M. aux Thuiles dans l’Ubaye (1). Dans la Tinée, on mentionne une infusion des fleurs en cas de maux de ventre (2).

(1)AMAN Marielle,Pharmacopée traditionnelles dans l'Ubaye,Faculté de Pharmacie de Marseille, Marseille 1990.
(2)ASSOCIATION DU MUSEE STEPHANOIS, Lous estèvés é las plantos. Les stéphanois et les plantes, Saint-Etienne-de-Tinée, 1999.

 

.
Nom français: Germandrée petit-chêne ou petit chêne
Nom dialectal: Calamandro (la) ou Calamandrino (petit chêne) (St-Etienne de Tinée) - "Calamandrié" (Estéron) - calamendrine (Valdeblore)
Nom latin: Teucrium chamaedrys L.
Famille: Lamiacées