Navigation

Almanach

Pas d'évènement à visualiser
 
 
 

Néflier

Néflier
Usage:

Plusieurs de nos interlocuteurs rappellent que l'on avait coutume de greffer le néflier sur l'aubépine.

Les nèfles sont ramassées en hiver, à l'approche de Noël. Dans la Tinée, il n'était pas rare que les enfants le trouvent dans "leurs sabots de Noël". On peut le cueillir en avance et le faire mûrir dans le foin.

Emmanuel François Fodéré explique que la nèfle peut être un fruit de disette : "il arrive souvent que les récoltes ont tellement manqué, que le blé est si cher et les transports si coûteux, que des villages entiers sont forcés de faire du pain avec les fruits du néflier, de l'azérollier et de l'arbousier, rôtis au four, pulvérisés, et mêlés avec un peu de farine de seigle car la pomme de terre, ressource précieuse ailleurs, réussit mal ici, et y est fort peu cultivée. C'est ce que j'ai vu, en 1801 et 1802, dans le canton de Guillaumes et dans quelques autres communes de la chaîne du Col-de-Pal(1)."

(1)FODERE Emmanuel-François, Voyages aux Alpes Maritimes, Strasbourg, 1821, p.185.

Nom français: Néflier
Nom dialectal: nespous (lous) (nèfles d'hiver) (St-Etienne-de-Tinée) - nespous (li) [Vésubie] - nespuce (Angella, Les Selves, Sauze) - (les) nespous (Venanson)
Nom latin: Mespilus germanica L.
Famille: Rosacées