Navigation

Almanach

Proverbe du 21 juillet

Se plou per San Victor, noun se recoulto de l'or.

S'il pleut à la Saint-Victor, on ne récoltera pas de l'or

 

(La pluie est de nouveau souhaitée lorsque les récoltes sont rentrées et que le niveau des citernes commencent à baisser à la fin du mois de juillet.)

 
 
 

Pissenlit

Pissenlit
Usage:

On récolte au printemps les feuilles et les racines de cette plante commune des prés, des pâturages et des lieux incultes. Consommée en salade, avant que les fleurs apparaissent, les jeunes pousses de pissenlit "purgent le sang" et sont considérés comme dépuratif selon plusieurs personnes interrogées. La cure se faisait au printemps. La racine conservée et séchée est préparée en tisane pour les mêmes utilisations.

Félix Gaymard, docteur à Châteauneuf d’Entraunes prescrivit de  la tisane de pissenlit. Dans son cahier de visite, datant de la seconde moitié du XIXe siècle, il traita une ophtalmie traumatique de la sorte : "Le 9, allé à Bante, fait une saignée du bras, ordonné des sangsues à la tempe, diète, tisane de pissenlit, mauve et tilleul avec crème de tartre soluble, émétique en lavage.(1)3

Mme D. mentionne une recette pour fabriquer du miel de pissenlit à base fleurs : "On cueillait les fleurs de pissenlit. On enlevait juste le vert et on gardait juste la fleur. On faisait bouillir. Il fallait 365 fleurs pour faire a peu près un kilo de miel de pissenlit. 365 fleurs bien ouvertes et bien fraîches. Après la cueillette on les nettoyait immédiatement on faisait bouillir  de l’eau et comme pour une infusion, on mettait les fleurs dedans.  On laissait infuser 10 minutes. On passait cette infusion, et dans cette infusion on faisait du caramel avec du sucre en fait et ça gélifiait tout ça et ça faisait du miel".

(1)THOMASSIN Philippe, Le Docteur Félix Gaymard, dans Se soigner en Montagne, Ecomusée du Pays de la Roudoule, Puget-Rostang, 2003.

Nom français: Pissenlit
Nom dialectal: marrispourcins (lous) (St-Etienne-de-Tinée) - pairì (lou)(Vésubie), pairins (li) (les pissenlits-Vésubie) - baïrins (Venanson)
Nom latin: Taraxacum officinale auct. [Taraxacum dens leonis ( Weber)]
Famille: Astéracées